Cart

Le café décaféiné: 2 façons de faire

Les premières méthodes de décaféination commerciales sont apparues au début du XXe siècle. Le défi est énorme, car il faut dénaturer le café sans en retirer les précieux arômes.

Deux méthodes de décaféination existent: l’une, naturelle («Swiss Water Process»), et l’autre, chimique (aux solvants chimiques).

Les deux façons de faire ont la même étape de départ : les grains sont traités à la vapeur, sous haute pression. Cela permet de les faire gonfler, élargissant la surface exposée et facilitant le processus de décaféination.

Décaféiner naturellement («Swiss Water Process»)

Après le grossissement à la vapeur, on fait tremper les grains de café dans une eau déjà saturée de particules de café (sans caféine). Du CO2 sous haute pression circule ensuite dans les bacs de café immergé, permettant de dissoudre la caféine présente dans les grains. Elle se retrouvera dans l’eau sous forme de molécules.

Afin d’éliminer pour de bon les particules de caféine accumulées dans le liquide, on passe cette eau à travers un filtre de charbon actif (les molécules de caféines sont assez grosses pour être arrêtées par ce filtre).

L’un des avantages de l’eau suisse est la récupération de l’eau usée et de la caféine. Puisque l’eau est toujours saturée de particules de café, elle peut servir à nouveau, et la caféine est utilisée dans les industries pharmaceutique et alimentaire.

De plus, cette méthode n’implique aucun produit chimique et conserve beaucoup mieux les arômes du café, mais prend plus de temps (plusieurs dizaines d’heures). C’est celle qui est le plus souvent utilisée par les microtorréfacteurs.

Décaféiner au solvant chimique

Après le traitement à la vapeur, les grains sont mis dans l’eau, puis on ajoute à cette eau un solvant chimique qui dissoudra la caféine. La quantité de solvant utilisée est rigoureusement surveillée afin de ne pas compromettre la santé du consommateur.

Après ce rapide processus (une trentaine de minutes suffisent, et on peut répéter plusieurs fois si nécessaire), le café est rincé afin d’éliminer les résidus de solvant. La rapidité et le coût moindre de ce processus en font la méthode fétiche des entreprises commerciales.

Après la décaféination (peu importe la méthode choisie), le café est séché pour qu’il retrouve un taux d’humidité normal. Il peut ensuite être torréfié normalement !

Attention ! Le café ne sera jamais 100% décaféiné, tout comme le thé ou le cacao. Légalement, le taux de caféine d’un décaféiné doit être sous la barre du 0,1%.

Pour tout savoir sur le café, abonne-toi à l'infolettre

3 Commentaires
  • Jean Filion
    Publié à 14:51h, 27 août Répondre

    Est-ce qu’il y a moyen d’identifier le moyen utilisé lorsqu’on achète un café décaféiné ? J’imagine que le moyen naturel est spécifié c’est « marketing » mais chimiquement ont ne mentionne rien? J’aimerais bien qu’il y ait obligation de l’inscrire sur le contenant.

    • Camille Laventure
      Publié à 14:54h, 27 août Répondre

      Bonjour!
      Il n’y a pas de certification pour s’assurer que le café que vous achetez est décaféiné de façon naturelle. Par contre, en achetant des grains provenant de microtorréfacteurs québécois, vous êtes presque assuré qu’ils ont été décaféinés au Swiss Water Process. C’est de plus souvent écrit sur le site Web du microtorréfacteur.
      -Camille de Café Barista 🙂

Partager un commentaire

Question ?
Question ?
Questions, doutes, problème? Nous sommes ici pour vous aider!
Connecting...
Besoin d'aide ou de conseils sur les produits? Écrivez-nous! il nous fera plaisir de vous assister.
Besoin d'aide ou de conseils sur les produits? Écrivez-nous! il nous fera plaisir de vous assister.
:
:
:
Avez-vous une question? Écrivez-nous!
:
:
Cette session de clavardage a pris fin
X