9 moyens d’avoir un café plus vert ou écoresponsable

Maintenant, quand on ouvre un commerce, il est important de trouver des moyens de générer moins de déchets et de faire des choix plus verts pour la planète. Il est connu que les établissements de restauration (restaurants, bars, cafés, traiteurs, services, etc.) produisent beaucoup de déchets, mais il existe certains moyens pour les diminuer et pour encourager un mode de consommation différent et plus écoresponsable. Même si cela représente un défi, on peut essayer d’appliquer dans son café la règle des 5 R, soit refuser (les objets à usage unique), réduire, réutiliser, recycler et rendre. On ajouterait à cela valoriser et le tour est joué! Quelques choix sont plus faciles à faire que d’autres, et en voici quelques-uns :

1. Réutiliser et recycler des matériaux dans la décoration

Commençons par le commencement : le décor, l’identité de son café. Si l’on aménage dans le local d’un ancien commerce, on peut évaluer les possibilités de réutiliser et de récupérer certains matériaux (fenêtres, portes, comptoirs, tables, etc.). On peut repenser le rôle des objets et des meubles. Par exemple, pourquoi une porte ne deviendrait-elle pas une table? Donner une seconde vie à des éléments du décor peut amener des résultats fort intéressants, et ces derniers feront inévitablement jaser la clientèle.

Si l’on choisit (ou que l’on n’a pas le choix) d’avoir du matériel neuf, on peut garder certains matériaux à l’état brut afin d’éviter les peintures et les vernis, moins bons pour l’environnement.

2. Valoriser les cafés certifiés Fairtrade (équitable) et biologiques

Les ingrédients et les produits devraient toujours être soigneusement choisis. Mettre de l’avant les cafés bios est un autre pas relativement facile à faire lorsque l’on souhaite entreprendre une démarche écoresponsable. Plusieurs torréfacteurs proposent désormais des espressos et filtres bioéquitables. Il est donc simple d’en trouver un qui puisse s’intégrer au menu café.

3. Favoriser les tasses et les contenants réutilisables et recyclables

Pour les commerçants, il est aussi facile de délaisser les gobelets à café jetables pour les remplacer par La tasse réutilisable, un projet de La vague, ou par ses propres gobelets réutilisables. Pour ce qui est de la clientèle, on peut l’encourager à apporter sa tasse de café de voyage.

Comme il y a un coût économique et environnemental aux gobelets jetables, une surcharge sur ces contenants peut être justifiable alors qu’un escompte sur les cafés pris pour emporter dans une tasse réutilisable est toujours bienvenu (et bien vu) auprès de ses clients. Cela peut être une belle façon de remercier sa clientèle d’avoir de bonnes habitudes de consommation.

4. Réduire ou refuser les ustensiles à usage unique

On n’apprend rien à personne en disant que les pailles en plastique sont désormais vues d’un mauvais oeil et donc du passé, étant donné les différentes conséquences négatives qu’elles ont sur l’écologie et l’environnement. Les pailles de plastique font maintenant place aux pailles réutilisables, en acier inoxydable, en silicone ou en bambou. Il faut évidemment encourager ses clients à s’en procurer, ou à mettre à leur disposition des pailles recyclables et à les inciter à les jeter dans des bacs de recyclage, car souvent elles sont mises dans les poubelles et les efforts sont alors vains.

5. Réduire le menu et y mettre de l’avant les laits végétaux

Parce qu’on a généralement un menu quelconque dans un café, il est important d’essayer de garder ce dernier court, avec des ingrédients simples (et toujours locaux de préférence). Cela représente un moyen efficace de limiter les pertes et d’être plus verts. Pour plusieurs raisons (choix de vie, allergies, etc.), proposer des laits végétaux au menu est aussi indispensable! Certains sont plus écologiques que d’autres, mais déjà, de faire un tel choix démontre une belle ouverture.

6. Encourager  l’économie locale et opter pour les modes de livraison écologiques

Déjà, en se procurant des produits localement, on limite les déplacements en tout genre et la pollution y étant associée. On peut même aller un peu plus loin en considérant un mode de livraison plus écologique de son café et de ses produits. La livraison à vélo peut être une très belle option, dans les régions où ce service est disponible!

7. Réutiliser le marc de café dans son commerce ou le rendre « à la terre »

Un commerce de café produit beaucoup de marc de café, certes, mais on peut essayer, dans la mesure du possible, d’en réutiliser une partie. Malheureusement, très peu d’entreprises récupèrent au Québec le marc de café actuellement. L’entreprise Blanc de gris réutilise le marc de café de certains coffee shops montréalais pour sa production urbaine de champignons, mais ce type d’initiative est encore novateur, voire singulier.  En attendant d’avoir davantage de solutions commerciales à la récupération du marc de café, on peut encourager ses clients à le récupérer à la maison en faisant des masques, des produits nettoyants, de l’engrais pour les plantes, etc.

8. Réduire les emballages

On peut décider de ne pas vendre de produits suremballés ou mis dans des emballages de plastique (bouteilles d’eau, par exemple). Ce choix est relativement facile à faire, mais demande d’avoir bien choisi ses distributeurs au préalable. Si l’on souhaite éviter les bouteilles, on peut aussi offrir une alternative pour le client en ayant un distributeur d’eau dans son café, par exemple.

9. Recycler les matières organiques (composter)

Selon l’endroit où son commerce se situe, il est possible d’avoir des installations pour composter à l’intérieur de son établissement et de recourir ensuite à des services de collectes des matières compostables. Recyc-Québec propose des équipements pour rendre le tout possible.  À Montréal, Compost Montréal s’occupe de faire la collecte dans certaines zones commerciales et industrielles. Le meilleur moyen de connaître les options disponibles pour son café est de s’informer auprès de sa municipalité.

Opter pour une démarche écoresponsable dans son café est un double défi, de près comme de loin. Cela demande beaucoup de temps par la recherche de produits, de services et de ressources , et exige parfois un travail d’éducation auprès de sa clientèle; certaines personnes seront toujours réfractaires aux changements, simplement par question d’habitude. Il est néanmoins essentiel de faire son possible pour être plus écoresponsable, et d’essayer de diminuer au maximum son impact sur l’environnement.

Pour tout savoir sur le café, abonne-toi à l'infolettre

Aucun commentaire

Partager un commentaire

X