Le café « Eje cafetero » de la Colombie!

Crédit de la photo de couverture: Tucaya Travel

Par Ariane Arpin-Delorme

Si je vous mentionne la chanson La Colegiala du groupe Rodolfo y su tipica, ça ne vous dit sûrement pas grand-chose ou ça représente peut-être qu’un souvenir bien lointain dans votre mémoire. Mais si je vous parle plutôt de la publicité télévisée de Nescafé de 1981, vous ne pouvez l’avoir oublié. Je parie même que vous pouvez chantonner le refrain ou du moins, l’air de celui-ci. C’est non seulement le genre de musique qui nous donne le goût de danser, mais les images de cette impressionnante locomotive qui ne s’arrête jamais, traversant des paysages de plantations de café à couper le souffle, donnent dangereusement envie de partir à l’aventure en Amérique latine. Comme pour plusieurs je crois, j’avais associé le café de Nescafé principalement à la Colombie, peut-être à cause de leurs collections: Pur Colombie et Pur Arabica.

L’un des meilleurs cafés du monde

Arabica, Castilla, Captura… Ces noms vous donnent l’eau à la bouche? Et comment est-ce possible de produire un café de si bonne qualité? La réponse se trouve entre 1200 et 1800 mètres d’altitude, nichée entre les majestueuses montagnes de la cordillère centrale des Andes. C’est là que l’on retrouve donc l’un des meilleurs cafés du monde. Les panoramas verdoyants, parsemés de culture de café bien reconnaissable à ses boules vertes et bien alignées à flanc de montagne, se composent aussi de cultures de banane et de canne à sucre. En 2011, ce «paysage culturel» fut même déclaré au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO, et ce, du fait de sa grande diversité.

Eje Cafetero, la région du café en Colombie, fait aussi référence à un triangle formé par les 3 départements du Caldas (Manizales), du Quindío (Armenia) et du Risaralda (Pereira). Saviez-vous que le pays est le 3e producteur mondial de café et représente environ 10% de la production totale de café dans le monde?

De plus, les sols volcaniques conféreraient aux grains de café cette saveur si particulière, réputée pour sa robustesse, son goût assez prononcé et la diversité des arômes.

Par exemple, seulement dans le Quindío, on retrouve une foule de petites exploitations agricoles, dont plus de 500 sont familiales. Les plantations sont souvent réparties sur une surface d’en moyenne 4 hectares par agriculteur, mais il en existe bien sûr des plus importantes. Favorisée par des conditions climatiques idéales, la culture du café y est possible à longueur d’année et où l’on peut même effectuer 2 récoltes par an: une grosse en octobre et une plus petite en mai.

Il est intéressant de mentionner que des associations de femmes cultivatrices ont vu le jour afin de mutualiser les efforts et de s’entraider dans un environnement à majorité masculine.

Le café culte de la marque Juan Valdes 

Amateurs de café, vous connaissez peut-être déjà le logo du label de qualité Juan Valdez? Originalement, il représente la culture paisa, née au XIXe siècle suite à l’installation de pionniers dans les régions d’Antioquia (vers Medellin) et du Quindio. Ces «paysans» y vivent encore depuis des générations et c’est eux qui ont eu l’idée de planter du café, créant toute une «culture du café». Juan Valdez est maintenant une chaîne de cafés multinationale.

Séjourner dans une finca bio

Dans les années 80-90, le Eje cafetero colombien a malheureusement connu une crise économique, durant laquelle beaucoup de fincas (fermes) se sont reconverties en hébergement. Mais tout en conservant leur fonction première, soit la culture du café. Demeurer dans une finca vous donnera l’occasion de ressentir l’ambiance et l’harmonie de la région.

Comme voyageur, il est donc possible de saisir non seulement l’opportunité de faire la connaissance de producteurs locaux et de discuter de leurs joies et de leurs peines, comme tout leur mode de vie dépend du petit haricot. Mais aussi d’avoir le plaisir de tout apprendre, à partir de la plante jusqu’à la tasse de café: plantation, cueillette des «cerises» directement dans les arbustes, récolte (où tout est souvent fait à la main dans ces fincas: du pressage de la coque au séchage des grains au soleil), torréfaction jusqu’à la dégustation.

Fèves café Colombie
Crédit photo: Tucaya Travel

Les propriétaires de nombreuses fincas biologiques cherchent entre autres à conserver entièrement le cycle de la production suivant les techniques traditionnelles, mais aussi à le faire dans le respect de l’environnement. En d’autres mots, ils ont à cœur de préserver tous les éléments naturels qui leur permettent de cultiver un si bon café.

Crédit photo: Tucaya Travel

Sombreros vueltiaos

À Salento et ailleurs, on trouve maintenant une multitude de boutiques de chapeaux typiques, fabriqués à partir du gynerium sagittatum, ou connu localement sous le nom de caña flecha (un type de palmier indigène) et tressés par les populations provenant de la côte pacifique. Ces sombreros vueltiaos (chapeau tourné en espagnol) se plient en fait aisément, s’enroulent même, afin de tenir dans un sac à dos ou même dans la poche arrière du pantalon. Plus le chapeau est flexible, plus il est de qualité.

À l’époque préhispanique, les Autochtones utilisaient le chapeau pour se protéger du soleil pendant la récolte du maïs et croyaient même que celui-ci avait également des pouvoirs œuvrant sur la fécondation. Il est également traditionnellement porté par les danseurs de cumbia et les artistes vallenato.

Il représente, et encore aujourd’hui, un élément indispensable pour les cueilleurs de café. Un symbole bien significatif pour la Colombie!

La région du Café sous l’œil d’un voyageur

Pereira

Pereira, une grande ville où transitent chaque jour des tonnes et des tonnes de sacs en toile de jute remplis de café.

Filandia

Petit village au charme d’antan, Filandia est un attrait touristique en lui-même. La place principale n’a pas changé de style depuis des décennies. Une pause-café dans un des nombreux petits restaurants vous permettra d’apercevoir la perfection des longues séries de maisons brillamment peintes.

Salento

Entouré de nombreuses plantations de café, Salento est aussi bordé au loin par les montagnes enneigées. Cette bourgade pittoresque se vante d’avoir un certain nombre de belles maisons de style architectural traditionnel, aux balcons et façades très colorés, ainsi qu’entrecoupée de ruelles étroites. Un cachet exceptionnel!

Vallée de Cocora

Située à même le grand parc national de Los Nevados, cette luxuriante vallée offre des paysages grandioses aux contrastes de couleurs saisissants. Considérée comme un sanctuaire pour son symbole national, elle est en fait ponctuée de gigantesques palmiers à cire (ceroxylon quindiuense ou cocora), dont le tronc semble interminable. Dorénavant protégés en tant que patrimoine national, certains des palmiers peuvent atteindre jusqu’à 65 mètres de hauteur. Plusieurs espèces endémiques dépendraient aussi de la survie de ces arbres. Ce paradis nature spectaculaire représente un passage obligé et demeure aussi un endroit idéal pour pratiquer la randonnée à pied ou l’équitation.

Équitation colombie Tucaya Travel
Crédit photo: Tucaya Travel
Maison Colombie Ariane Arpin-Delorme
Crédit photo Ariane Arpin-Delorme

Le tourisme d’aujourd’hui en Colombie

La magnifique Colombie n’est plus ce qu’elle était depuis les dernières années: au contraire de ce que plusieurs pourraient penser, celle-ci est définitivement plus sécuritaire! Il serait donc un peu dommage de se limiter qu’à un séjour balnéaire sur les îles touristiques de San Andres et de Providenciales et ainsi manquer l’opportunité de découvrir ce que le pays a vraiment à offrir.

Je me suis donné la chance de découvrir les régions de la Côte caraïbe (Cartagena, Île de Mucura, Santa Marta, Parc national de Tayrona, Finca Barlovento) ainsi que celle du café. Mais je me tarde à y retourner pour expérimenter ce que ce pays a à offrir.

Vous aimeriez découvrir des cafés de qui proviennent de la Colombie? On vous invite à essayer le Nero, le café le plus intense de notre gamme filtre et le décaféiné,  disponible dans notre gamme filtre et dans notre gamme espresso!

Ariane Arpin-Delorme

Auteure (5 livres (+ une fiction à venir au printemps 2021), chroniqueuse voyage, consultante en voyages, enseignante en Techniques de Tourisme au collégial et conférencière, Ariane Arpin-Delorme est une vraie passionnée dans tout ce qu’elle entreprend. Ayant voyagé dans plus de 80 pays, elle a cumulé une foule d’expériences variées dans l’industrie du tourisme : hôtellerie, guidage, coordination d’événements caritatifs, promotion et marketing touristique, organisation de voyage et enseignement. Elle a fondé l’agence de voyages Parfums d’Asie il y a quelques années, puis Esprit d’Aventure  en 2013, où elle continue d’agir à titre de conseillère et consultante en voyages sur mesure. Elle adore particulièrement la randonnée, le vélo, la plongée sous -marine et la voile!

Pour vous inspirer à voyager en Colombie, voici quelques idées d’itinéraires sur mesure en privé qu’Esprit d’Aventure se fera un plaisir de vous personnaliser!

Pour suivre Ariane sur Instagram, c’est par ici! Pour en savoir plus sur l’agence Esprit d’Aventure, c’est par ici!

Ariane Arpin-Delorme Indonésie
Crédit photo Ariane Arpin-Delorme

Pour tout savoir sur le café, abonne-toi à l'infolettre

Aucun commentaire

Partager un commentaire

X