Panier

Des cafés «made in Québec»

Je prends ces quelques lignes pour faire l’apologie de nos micros torréfacteurs locaux. Nous avons la chance de pouvoir compter sur une belle diversité de maisons de torréfaction qui, tout comme Café Barista, ont vu le jour au Québec depuis quelques années. Toutes ces entreprises, situées aux 4 coins de la province, ont contribué à faire changer la façon dont nous consommons désormais nos cafés. Chacune de ces entreprises a apporté leurs couleurs et leurs saveurs, au paysage québécois du café.

Il est désormais possible de consommer notre breuvage préféré localement. Voici les plus importantes raisons pour lesquelles je vous suggère de faire vos achats en sol québécois:

Promouvoir son économie locale

Ce n’est plus un secret, consommer local implique que nous encourageons notre propre économie. Les ramifications d’un tel geste ne peuvent qu’être positives à l’égard de notre économie (ex. la création d’emploi). En posant ce geste, vous encouragez des entrepreneurs qui ont décidé de bâtir leur entreprise au Québec (parce qu’être un chef d’entreprise encours certains risques).

Promouvoir sa région

Certains artisans torréfacteurs, de par leur originalité, ont réussi à attirer l’attention sur leur région en offrant des produits nouveaux ou même des savoir-faire uniques. J’ai fait un article dernièrement (vous le retrouverez sur mon blogue personnel) sur Le Moussonneur (Richard O’Neill) qui moussonne son café sur les plages des îles de La Madeleine. C’est un excellent exemple, selon moi, d’un rayonnement régional qui passe par le café.

Question de fraîcheur

Le café ne pousse pas au Québec! Et contrairement au vin, il ne vieillit pas bien. Avec le temps le café aura tendance à s’oxyder ce qui altérera ses propriétés gustatives. C’est pourquoi il est toujours préférable d’acheter le produit via un micro torréfacteur québécois qui a torréfié son café de façon journalière ou hebdomadaire.

Découvrir des saveurs uniques

Chaque maître torréfacteur, un peu comme un chef, possède sa façon unique de torréfier ses cafés. Certains d’entre eux, par exemple ma maison de torréfaction, vont développer des mélanges uniques faits à partir de cafés d’origines (pour consulter l’article sur le développement d’une recette de café). Ceci représente une opportunité de découvrir de nouvelles saveurs.

Les conseils d’un expert

Si vous faites affaire avec un torréfacteur local, vous profiterez des judicieux conseils d’un expert qui travaille tous les jours avec la matière première. Si vous habitez une région qui n’offre pas les produits d’un torréfacteur québécois, je vous conseille de trouver une maison de café qui en fait la vente et qui entretient un lien privilégié avec son torréfacteur. Chez Café Barista, nous desservons plusieurs maisons de café en plus de développer des recettes uniques pour certaines d’entres elles. Ce qui démontre le souci que ces entreprises portent à leur café. Trouver un micro torréfacteur et développer une relation d’affaires de ce type est une démarche qui démontre beaucoup de sérieux.

Notre patrimoine alimentaire québécois

En achetant via un micro torréfacteur québécois, vous encouragez un artisan qui contribue à développer notre jeune patrimoine alimentaire québécois. Le Québec est rempli d’artisans transformateurs qui ont su adapter les savoir-faire issus des quatre coins de la planète, en y ajoutant leur touche personnelle. Prenez les fromages par exemple, ou les micros brasseries…le café est sur le point de suivre cette belle vague.

Une ouverture sur le monde

Comprenez-moi bien, je ne dis pas qu’on doit exclusivement consommer des cafés de confection québécoise. Selon moi, il est important d’essayer toutes sortes de produits, y compris des cafés importés. Cet exercice s’avère important afin de comparer les cafés d’une provenance à une autre. Découvrir les cafés du monde nous permet de développer notre palais et définir notre échelle de goûts. Sans compter que certains torréfacteurs ont des spécialités maison, par exemple Café Barista qui se spécialise en espresso italien.

Peut-être est-ce une déformation professionnelle, ou simplement un réflexe que de prêcher pour ma paroisse, mais je tenais à écrire ces quelques lignes afin de vous faire part que nos artisans torréfacteurs québécois n’ont rien à n’envier à personne.

Sur ce, j’espère que votre prochaine tasse de café sera québécoise!

4 Commentaires
  • Albert Lapoinye
    Publié à 16:58h, 26 janvier Répondre

    Salut
    Lorsque l’on parle de micro torréfacteur on parle de combien de livres par année en moyenne ??
    merci a l’avance

    • Alex Sereno
      Publié à 18:41h, 26 janvier Répondre

      Bonjour,
      La microtorréfaction fait plutôt référence à la méthodologie de cuisson artisanale, de la connaissance et du respect des produits torréfiés.
      N’hésitez pas à m’appeler si vous désirez en savoir plus
      Alex ☕️
      514.381.2233 (4)

  • Alexandre L.
    Publié à 16:55h, 21 avril Répondre

    Bonjour, est-ce qu’il est possible de trouver une liste ou un endroit qui référence tous ces microtorréfacteurs du Québec?

Partager un commentaire

Question ?
Question ?
Questions, doutes, problème? Nous sommes ici pour vous aider!
Connecting...
Besoin d'aide ou de conseils sur les produits? Écrivez-nous! il nous fera plaisir de vous assister.
Besoin d'aide ou de conseils sur les produits? Écrivez-nous! il nous fera plaisir de vous assister.
:
:
:
Avez-vous une question? Écrivez-nous!
:
:
Cette session de clavardage a pris fin