Panier
IMG_0213

Série café : entrevue avec Les Impertinentes

En courte entrevue avec Laurence Doucette Rouleau, co-fondatrice des Impertinentes (& de l’école de danse Ballet Hop).

D’où vient le nom du café ?

Ç’a été un mois super intensif entre le moment où on a décidé d’ouvrir et le moment où on a ouvert : ça a seulement pris un mois. On cherchait un nom super rapidement, et finalement c’est ma mère qui m’a proposé ce nom-là, parce que je cherchais quelque chose de féminin. C’est un café féministe, alors je voulais quelque chose évidemment de féminin. Et la définition d’« impertinente » dans le dictionnaire c’est : « Quelqu’un qui veut choquer par sa liberté ». On a tendance à penser que impertinente c’est un peu cabochon, mais au fond, c’est quelqu’un qui est libre, qui s’assume, un peu comme nous et notre équipe. On trouvait aussi que ça « fittait » bien avec Ballet Hop, parce que ce sont des filles de tous les âges, de toutes les silhouettes, qui viennent pour le plaisir de la danse et pour faire du sport, pas pour avoir l’air d’une ballerine.

C’est ta sœur qui t’a appelée, comme ça, pour ouvrir un café ?

Exactement. Ça faisait un an qu’elle avait Ballet Hop. Elle louait des studios un peu partout dans la ville pour donner des cours. Ça fonctionnait super bien, mais de louer des studios c’était un peu embêtant pour elle, et ça faisait un bout qu’elle pensait à ouvrir son propre studio. Elle voulait vraiment qu’il y ait un espace café, pour que les clientes puissent y aller avant et après les cours et que ça fasse une expérience plus complète. Je venais de finir mon bac en communication, j’avais plus ou moins de projets… Alors c’était l’occasion idéale. Ma sœur et moi, on a toujours parlé de se lancer en affaires ensemble, alors c’est super bien tombé.

Quelles sont les valeurs de l’entreprise ?

La famille, c’est sûr. Notre mission, dans le quartier, c’est surtout de créer un safe space pour les femmes, un lieu où elles peuvent échanger, travailler, être ensemble, toujours dans une ambiance conviviale. Mon menu n’est pas compliqué, ce sont des bonnes choses. Il y a plein d’options vegan, mais c’est rien dont on sait pas prononcer les noms ! C’est bin friendly.

Les Impertinentes
Les Impertinentes

Un must sur le menu ?

C’est sûr que les tartines, c’est vraiment notre truc à nous depuis le début. Et aussi les jus frais, comme le nom le dit : « Tartines festives & jus pas plates ». On se trouvait bien drôles ! Et il y a le café, évidemment.

C’est quoi ton café préféré ?

Bonne question ! J’habite à Verdun. Il y a quand même de cools cafés à Verdun. Il y en a un qui vient d’ouvrir, le Well, c’est super beau à l’intérieur, c’est vraiment nice comme place.

Et ton breuvage café préféré ?

Je ne bois que des lattes. Une fois de temps en temps, je vais me faire des mochaccinos, quand je suis festive. Sinon, ce sont des lattes tout le temps.

Ton meilleur moment pour l’apprécier ?

Le matin… C’est la première chose que je fais, chaque matin. J’en bois souvent deux dans la journée : un le matin, un l’après-midi. Mais les matins d’hiver, quand j’arrive ici, tout est silencieux et je bois mon latte, c’est vraiment mon petit moment.

Es-tu plus Facebook ou Instagram, et pourquoi ?

Instagram. Définitivement. Je ne sais pas pourquoi, je n’ai pas vraiment de raison. Je pense que j’aime le fait que ce soit juste des photos. J’utilise beaucoup Facebook personnellement, mais pour le café, j’aime ça juste mettre des photos.

Psitt ! Suivez le magnifique compte Instagram des Impertinentes en cliquant ici !

As-tu réalisé ton plus grand rêve en ouvrant ce café-là ?

Oui, c’est sûr, mais comme je disais c’est un projet qui était un peu inattendu. Je ne voulais pas m’ouvrir un café dans la vie, mais je voulais à tout prix être propriétaire de mon entreprise. Ça, c’est vraiment un rêve réalisé. Avec ma sœur surtout, c’est vraiment cool.

Quels sont les futurs projets pour Les Impertinentes ?

Ah ! Je n’ose jamais vraiment en parler parce que c’est pas tout de suite, mais on parle d’ouvrir une deuxième succursale Ballet Hop, et évidemment il va y avoir un café à l’intérieur aussi. On en parle… Ce n’est pas sur la table encore mais ça s’en vient plus vite qu’on peut l’imaginer !

Aucun commentaire

Partager un commentaire

Question ?
Question ?
Questions, doutes, problème? Nous sommes ici pour vous aider!
Connecting...
Besoin d'aide ou de conseils sur les produits? Écrivez-nous! il nous fera plaisir de vous assister.
Besoin d'aide ou de conseils sur les produits? Écrivez-nous! il nous fera plaisir de vous assister.
:
:
:
Avez-vous une question? Écrivez-nous!
:
:
Cette session de clavardage a pris fin