Coffee culture Melbourne en Australie

La coffee culture de Melbourne en Australie

Par Ariane Arpin-Delorme

La coffee culture est bien présente en Australie, comme ailleurs dans le monde. Mais la cité de Melbourne, d’où le nom dérive de Mill on the brook, a su élever celle-ci à un autre niveau, pour en devenir une vraie obsession!

Une vraie histoire d’amour

Cette love story incommensurable pour le café aurait vraisemblablement débuté lorsque les premières machines à espresso arrivèrent en 1950 à Melbourne. On assiste donc à une révolution des techniques utilisées par les immigrants d’avant-guerre. À cette époque, le café italien Pelllegrini Espresso Bar ouvre aussi ses portes, contribuant à la propagation de la coffee culture au cours des années suivantes.

Le café de 3e vague

Aujourd’hui, la coffee culture est devenue l’une des industries les plus attrayantes de la ville. En effet, le volume de grains de café importés dans le monde entier faisant arrêt au port de Melbourne – gérant 30 tonnes de ces précieux grains quotidiennement – aurait augmenté d’environ 780% depuis les 12 dernières années!

Cold drips, aero-press et cupping sont des termes communs que l’on entend fréquemment attestant de cette passion répandue et de cette 3e vague de torréfacteurs spécialisés. Les clients-connaisseurs de café sont exigeants et s’attendent à tout savoir sur la dite boisson sélectionnée: origine, pédigrée du cultivateur et de la plantation de caféiers biologique, méthodes de brassage et de torréfaction, etc.. Une expérience sensorielle!

Certains endroits proposent aussi un éventail varié d’alternatives, y compris les siphons, les filtres et le café pressé français. Plusieurs d’entre-deux arborent un décor industriel ou minimaliste, mais l’étoile du spectacle est sans contredit le café.

Stand up bars & piccolo lattes

Ajoutant au charme assuré de Melbourne, on y retrouve aussi de minuscules stand up bars à espresso, qui ont trouvé refuge littéralement dans les murs de la ville: l’espace au sol et le menu sont rétrécis, mais la qualité du café et le design artistique importent vraiment.

Alors que les lattes, les cappuccinos et les flat white (que j’ai découvert en Australie) restent populaires, les piccolo lattes (faits avec moins de lait) sont LE breuvage du jour.

L’endroit chouchou des baristas

Il ne faudrait pas oublier de faire mention du succès de nombreux baristas locaux qui participent aux compétitions internationales et ce, afin de concocter la tasse de café parfaite. Et comme le café fait tellement partie intégrante du style de vie de Melbourne, celle-ci accueille même une exposition annuelle du café.

Grains café - Coffee culture Melbourne
Crédit photo: Ariane Arpin-Delorme

«La culture du café à Melbourne est tout simplement incroyable. Il est presque impossible de trouver une mauvaise tasse de café à Melbourne», déclare Pete Licata, champion du monde barista et d’origine américaine. On ne peut se balader dans la ville sans sentir l’odeur familière d’un espresso parfait qui flotte dans l’air!

Un tour du café: un incontournable

Accompagné d’un guide connaisseur, marcher au travers du labyrinthe des ruelles (lanes) et sous les arcades d’une beauté architecturale impressionnante, à la recherche du meilleur café est un incontournable. Et que dire des nombreux et immenses graffitis multicolores – réalisés par des artistes australiens de renom internationale – qui parsèment la ville? Wow! Il faut s’imprégner de l’arôme des grains de café torréfiés, tout en dégustant les délices que les kiosques ont à offrir. Apprenez-en davantage à savoir non seulement comment ledit café est fabriqué, transformé et torréfié, mais aussi comment le savourer. À noter que Melbourne est devenue mondialement connue pour ses propres mélanges.

Coffee culture Melbourne
Crédit photo: Ariane Arpin-Delorme
Coffee culture Melbourne
Crédit photo: Ariane Arpin-Delorme

Au fait, on dit espresso ou expresso?

Il n’y aurait apparemment pas de bonne réponse. En effet, on peut à la fois écrire «espresso» avec un «s» et «expresso» avec un «x».

Espresso

Le «caffè espresso» a été inventé par les Italiens en 1884, plus précisément à Turin, grâce à Angelo Moriondo. Celui-ci déposa les brevets des machines servant à produire le fameux breuvage: un café court, souvent très corsé avec un fort arôme, obtenu par percolation sous haute pression. En d’autres mots, on forçait de la vapeur ou de l’eau chaude à travers des grains de café finement moulus et torréfiés dans le noir. Le terme «espresso» serait donc un dérivé du verbe «esprimere» qui signifie: extraire par pression. Et si l’«esprimere» italien signifie «exprimer» dans le sens de «mettre en mots» ou «faire connaître»? Dans le passé, le terme désignait aussi la machine utilisée pour préparer ledit café (perfectionnée plus tard par Luigi Bezzerra et Desiderio Pavoni) ou l’établissement où l’on préparait et vendait ce type de café.

Les Anglo-Saxons orthographient aussi le mot de cette façon. Pour ces derniers, «espresso» serait un dérivé de: «pressed out».

Les puristes auront tendance à dire «espresso» pour rendre hommage aux Italiens, qui l’ont inventé.

Expresso

Pourtant, les Français et les Portugais écrivent expresso avec un «x». Le «x» viendrait du terme «express». Un terme anglais, lui-même issu du latin «expressus». On peut aussi faire le lien avec la promesse de préparer le café avec une certaine rapidité par rapport aux autres appareils de percolation. Les machines à «expresso» fonctionnaient plus rapidement que les percolateurs, livrant le café au client à une vitesse nécessitant moins d’attente.

L’appellation «expresso» a été même considérée par les experts comme une faute d’orthographe, qui se sont moqués de l’écart par rapport à l’origine italienne du mot.

«Espresso» reste le mot emprunté à l’origine pour la boisson, mais «expresso» démontre une utilisation suffisante en anglais pour être inclus dans le dictionnaire. Il faut simplement voir l’«expresso» comme une variante excentrique!

Bonne dégustation!

Ariane Arpin-Delorme

Auteure (5 livres (+ une fiction à venir au printemps 2021), chroniqueuse voyage, consultante en voyages, enseignante en Techniques de Tourisme au collégial et conférencière, Ariane Arpin-Delorme est une vraie passionnée dans tout ce qu’elle entreprend. Ayant voyagé dans plus de 80 pays, elle a cumulé une foule d’expériences variées dans l’industrie du tourisme : hôtellerie, guidage, coordination d’événements caritatifs, promotion et marketing touristique, organisation de voyage et enseignement. Elle a fondé l’agence de voyages Parfums d’Asie il y a quelques années, puis Esprit d’Aventure  en 2013, où elle continue d’agir à titre de conseillère et consultante en voyages sur mesure. Elle adore particulièrement la randonnée, le vélo, la plongée sous -marine et la voile!

Pour vous inspirer à voyager en Australie, voici quelques idées d’itinéraires sur mesure en privé qu’Esprit d’Aventure se fera un plaisir de vous personnaliser!

Pour suivre Ariane sur Instagram, c’est par ici! Pour en savoir plus sur l’agence Esprit d’Aventure, c’est par ici!

Ariane Arpin Delorme - Coffee culture Melbourne
Crédit photo: Ariane Arpin-Delorme

To know everything about coffee, subscribe to the newsletter

No Comments

Post A Comment

X