Panier
samuel, kasandra, olympiques, patinage, érudit - Série Ambassadeurs: entrevue avec Samuel Girard et Kasandra Bradette - coffeefamily et partenaires

Série Ambassadeurs: entrevue avec Samuel Girard et Kasandra Bradette

Noms : Kasandra Bradette et Samuel Girard

Sport : Patinage de vitesse sur courte piste

 

Performance sportive marquante :

Kasandra : Ma sélection pour mes premiers Jeux olympiques cette année est une de mes belles réussites, tout comme mes performances lors des Championnats du monde en 2017. J’y avais gagné la médaille d’argent au 1 000 mètres, terminé 5e au 500 mètres et obtenu la huitième place du classement cumulatif.

Samuel : Gagner la médaille d’argent au 1 500 mètres et terminer en 3e place au classement cumulatif lors des Championnats du monde 2017. Ma sélection aux Jeux olympiques cette année est aussi un moment important dans ma carrière.

Qu’est-ce que tu aimes dans ton sport?

Kasandra : J’aime l’imprévisibilité du patinage de vitesse courte piste , il y est impossible de prédire le gagnant. Il faut être en forme physiquement et entraîné bien sûr, mais de nombreux autres aspects sont à considérer dans la performance. Il faut être agile, fort, stratégique et en mesure de maîtriser plusieurs aspects, c’est ce que je trouve intéressant dans notre sport.

Samuel : Moi, j’aime la culture de respect mutuel entre athlètes en patinage de vitesse courte piste. Que ce soit au sein de l’équipe canadienne ou entre athlètes de différents pays, sur la glace c’est la compétition, mais hors glace, nous avons de belles discussions. Il règne un esprit de camaraderie. Une fois les courses terminées, la rivalité est mise de côté. Lorsqu’il y a des disqualifications, de mauvais dépassements, nous sommes en mesure de comprendre, de nous mettre à la place de l’autre et de conserver une bonne relation par la suite.

Kasandra : C’est un sport où il peut y avoir des contacts, des dépassements dangereux ou un adversaire qui te fait tomber. Il ne faut pas en faire une affaire personnelle. Nous voulons tous gagner et le but n’est jamais de faire tomber les autres, mais des accidents arrivent. Il faut être en mesure de mettre ça derrière nous. Un athlète qui n’aurait pas cette attitude ne pourrait pas faire ce type de sport.

Quels sont les avantages et défis de faire le même sport que son copain / sa copine?

Samuel : Je dirais que nous comprenons la réalité de l’autre, son rythme de vie. Nous pouvons nous comprendre rapidement lorsque l’un de nous rencontre des difficultés et nous sommes en mesure de nous aider mutuellement. Un des défis est de faire la part des choses lorsque nous patinons. Il faut être en mesure de penser à soi et à ses propres performances lorsque c’est nécessaire. À d’autres moments, nous supportons l’autre personne si elle en a besoin.

Quels autres sports pratiquez-vous ou regardez-vous ensemble?

Samuel : Nous aimons faire de la randonnée pédestre ensemble. Nous planifions d’ailleurs un voyage de trois semaines au Pérou pour aller y faire cette activité.

Kasandra : Nous avons fait quelques randonnées près de nos coins de pays. Nous sommes entre autres allés près de Ferland-et-Boilleau, d’où Samuel est originaire, près de Saint-Mathieu-du-Parc en Maurice, dans les Adirondacks et à Saint-Sauveur. Nous aimons pouvoir emmener notre chien lorsque nous faisons de la randonnée. Nous ne regardons pas beaucoup de sport à la télé, à l’exception des Jeux olympiques et certains gros événements. Nous sommes davantage des personnes d’action et de plein air.

Samuel, olympiques, patinage - Série Ambassadeurs: entrevue avec Samuel Girard et Kasandra Bradette - coffeefamily et partenaires

Quels sont vos projets en dehors du sport?

Kasandra : J’essaie de faire quelques cours par session à l’université, mais c’est parfois difficile dans mon programme, la biochimie. C’est un défi de conjuguer l’école avec le sport. La session dernière, je ne me suis pas inscrite à des cours afin de pouvoir me concentrer sur le patin en raison des sélections olympiques et des Coupes du monde. Mais j’essaie de ne pas arrêter les cours trop longtemps. J’ai besoin du challenge intellectuel que me procurent les études.

Samuel : De mon côté, je ne pense pas vraiment à ma fin de carrière sportive. Je fais un cours au Cégep de temps à autre. Dans un avenir rapproché, Kasandra et moi avons le projet de nous construire un pied à terre à Ferland-et-Boileau.

À quelle fréquence bois-tu du café?

Kasandra :  Nous buvons au moins un café par jour, mais lorsque le cycle d’entraînement est plus exigeant, nous passons à deux cafés par jour.

Samuel : Nous en buvons un le matin, c’est certain. Si je n’ai pas bu mon café le matin, pour une raison quelconque, mes coéquipiers le savent tout de suite, car je ne suis pas autant de bonne humeur.

Kasandra : Et la raison quelconque, c’est toujours qu’il ne s’est pas levé à temps et n’a pas eu le temps de se préparer un café (rires).

Comment bois-tu ton café?

Kasandra : Nous avons récemment fait l’achat de la machine espresso Rocket Appartemento et d’un moulin à café Nano. Lorsque nous ne sommes pas à la maison, nous amenons notre percolateur et notre café.

Samuel : Nous avons toujours du café Barista. En compétition, nous emmenons un dripper.

Kassandra : Le matin, je bois un latte à la maison et en après-midi, un espresso ou un americano.

Samuel : Le matin, je bois toujours un latte ou un cortado. Nos grains préférés sont le Cremone pour l’espresso et l’Africano pour le café filtre.

As-tu une tasse préférée?

Kasandra : Moi, j’aime avoir des tasses toutes pareilles. La mode du dépareillé, ce n’est vraiment pas pour moi.

Samuel : C’est son petit toc!

Kasandra : Nos tasses sont presque toutes blanches.

Avez-vous vécu une expérience café marquante? Avez-vous un café de prédilection?

Kasandra : Comme nous sommes bien équipés à la maison, nous sommes souvent déçus du café ailleurs.

Samuel : Nous aimons le café La Finca au Centre-Ville de Montréal. La nourriture y est bonne et il y a des salles de réunion que les gens peuvent louer.

Kasandra : C’est spacieux, aéré et épuré. C’est un bel endroit.

Actualités

Samuel et Kasandra participeront aux Jeux olympiques de Pyeongchang. Les épreuves de patinage de vitesse courte piste auront lieu du 10 au 22 février. Ils reviendront ensuite à Montréal pour les Championnats du monde du 16 au 18 mars.

Une fois la saison terminée, ils partiront en voyage au Pérou, cette fois sans patins dans leur valise.

Kasandra, olympiques, patinage - Série Ambassadeurs: entrevue avec Samuel Girard et Kasandra Bradette - coffeefamily et partenaires
Aucun commentaire

Partager un commentaire

Voir version mobile
Question ?
Question ?
Questions, doutes, problème? Nous sommes ici pour vous aider!
Connecting...
Besoin d'aide ou de conseils sur les produits? Écrivez-nous! il nous fera plaisir de vous assister.
Besoin d'aide ou de conseils sur les produits? Écrivez-nous! il nous fera plaisir de vous assister.
:
:
:
Avez-vous une question? Écrivez-nous!
:
:
Cette session de clavardage a pris fin