Cart
antoine valois-fortier, judo - Série Ambassadeurs : Antoine Valois-Fortier - Coffeefamily et partnaires

Série Ambassadeurs: entrevue avec Antoine Valois-Fortier

Nom : Antoine Valois-Fortier

Sport : Judo, catégorie des moins de 81 kg

Performance sportive marquante :

Gagner la médaille de bronze aux Jeux olympiques de Londres en 2012. C’était mes premiers jeux et je n’étais pas parmi les favoris, ce qui rend le fait d’avoir gagné le bronze encore plus spécial à mes yeux. Cette médaille était une surprise.

Qu’est-ce que tu aimes dans ton sport?

J’ai commencé le judo à quatre ans. Ce sont mes parents qui ont pris la décision de m’inscrire au judo. J’étais un enfant un peu turbulent et avec beaucoup d’énergie. Mes parents étaient d’avis que les valeurs de respect et de discipline prônées par le judo pourraient être bénéfiques à mon développement.

Un aspect de ce sport que j’aime, c’est la sensation que l’on éprouve lorsque l’on exécute un Ippon.  Cette technique, lorsqu’elle est exécutée avec une bonne coordination, permet de facilement projeter l’adversaire au sol. J’ai alors l’impression que mon opposant est soudainement très léger. C’est une sensation incroyable.

Qu’est-ce que le sport de haut niveau t’a apporté?

Le sport m’a permis de développer une discipline de travail et une rigueur. Je crois aussi que dans mon cas, le sport m’a poussé à me dépasser dans les études. Au début du secondaire, j’étais un étudiant qui n’était pas très intéressé par l’école et je n’avais pas de très bons résultats. Par contre, j’adorais mon sport. J’étais inscrit dans un programme sport-étude et je devais maintenir une certaine moyenne pour y rester. Mon sport était ma motivation à fournir les efforts pour avoir de bons résultats scolaires. Je termine bientôt mon baccalauréat en kinésiologie et je ne crois pas que ce serait le cas s’il n’y avait pas eu le judo dans ma vie.

antoine valois-fortier - Série Ambassadeurs : Antoine Valois-Fortier - Coffeefamily et partnaires
Facebook

Quel autre sport aimes-tu pratiquer et/ou regarder?

Au secondaire, je jouais au basketball. Maintenant, je regarde beaucoup de basketball à la télévision, mais aussi, bien sûr, le hockey du Canadien de Montréal, même quand l’équipe ne va pas très bien (rires). Je regarde aussi des matchs de football, ma copine étant une fan.

Je ne fais pas beaucoup d’autres sports en dehors de mes entraînements de judo, mais mon programme de préparation physique inclut parfois un peu de vélo et de course.

 

Que fais-tu en dehors du sport?

Je poursuis des études en kinésiologie à l’Université du Québec à Montréal. Dans mes temps libres, j’aime découvrir des restaurants. Mon préféré est le restaurant Chez Boulay à Québec. Étant originaire de cette ville, je ne suis peut-être pas impartial, mais c’est vraiment très bon. Je suis un épicurien, mais un très mauvais cuisinier (rires).

À quelle fréquence bois-tu du café?

Une journée sans café, ce n’est pas une bonne journée. J’en bois tous les jours, un le matin et un autre avant mon entraînement du soir.

Comment bois-tu ton café?

Je bois du café filtre de ma cafetière chez moi. J’ai la dent sucrée, alors j’ajoute toujours un ou deux sucres ainsi qu’un nuage de lait.

As-tu une tasse préférée?

Ma copine m’a donné une tasse où il est écrit « If you were a fruit, you would be a fineapple » avec des « pineapples » (ananas) dessus.

As-tu vécu une expérience café marquante au Québec ou à l’étranger?

Je suis allé à un camp d’entraînement en Biélorussie et le café y était absolument infect. Il battait des records de mauvais goût et la texture était visqueuse. Puisqu’il est inconcevable pour moi de ne pas boire de café, j’en buvais quand même, mais en y ajoutant une quantité phénoménale de sucre. Moi qui aime mon café sucré en temps normal, la quantité de sucre y a alors drastiquement augmentée.

Actualités

Ma prochaine compétition est le Championnat canadien en janvier à Montréal. En mai, le processus de sélection pour les prochains Jeux olympiques débutera, donc les compétitions qui suivront auront un impact encore plus important. Le point culminant de la saison sera en août alors que les Championnats du monde auront lieu à Bakou, en Azerbaïdjan.

Facebook

Pour tout savoir sur le café, abonne-toi à l'infolettre

Aucun commentaire

Partager un commentaire

X