Série Ambassadeurs: entrevue avec Ariane Fortin

Nom : Ariane Fortin

Sport : Boxe, catégorie des moins de 75 kg

Performances sportives marquantes : Elle a été championne du monde à deux reprises, en 2006 et 2008. Elle a participé aux Jeux olympiques de Rio en 2016 et a annoncé sa retraite sportive en mars dernier.

Qu’est-ce que tu aimes de la boxe?

J’aime l’aspect stratégique de ce sport. Contrairement à ce que les gens croient, la boxe ce n’est pas seulement de frapper le plus fort que l’on peut. C’est comme de l’escrime, mais avec des coups de poing. En boxe olympique, les athlètes doivent s’adapter à un adversaire différent chaque jour. Il faut donc trouver les bons outils pour vaincre chaque adversaire.

De quelle façon le sport t’a-t-il changé?

Ma carrière sportive m’a fait réaliser à quel point j’avais une grande force de caractère. À un certain moment de ma carrière, entre 2010 et 2012, j’ai eu des moments plus difficiles. Malgré les déceptions, j’ai persévéré. J’ai constaté que j’avais une force de résilience en moi que je ne soupçonnais pas.

Que fais-tu à l’extérieur du sport?

J’ai commencé un blogue pour aider les athlètes. C’est un projet qui me tient vraiment à cœur. Après les Jeux olympiques, je voulais faire quelque chose pour redonner à ma communauté sportive.

Quel autre sport aimes-tu pratiquer?

J’aime jouer au volley-ball depuis que j’ai essayé ce sport à l’école secondaire. J’ai recommencé à jouer de façon récréative après les Jeux olympiques. C’est le fun de pratiquer un sport juste pour le plaisir, même si j’ai toujours un petit côté compétitif.

Est-ce qu’il y a un sport ou une activité que tu n’aimes pas?

Bizarrement, une des choses que je haïs le plus faire est en lien avec mon entraînement de boxe. Je n’ai jamais aimé frapper sur un sac. Frapper sur quelque chose qui ne bouge pas et n’a aucune réaction, ça ne m’attire pas du tout. Lorsque je devais en faire lors de mes entraînements, je demandais à mon entraîneur de me donner des points techniques sur lesquels me concentrer.

Quel sport aimes-tu regarder?

J’ai toujours beaucoup suivi le tennis, même si je ne joue pas.

À quelle fréquence bois-tu du café?

Je bois du café tous les jours. Pendant ma carrière d’athlète de haut niveau, je buvais un café avant chaque entraînement, soit deux par jour. Je ne peux pas commencer ma journée sans café.

Comment bois-tu ton café?

J’aime mon café noir. Je bois des espressos allongés.

As-tu une tasse préférée?

Je prends mon café souvent pendant mes déplacements, mais je n’aime pas les tasses de type thermos, alors j’utilise des tasses ordinaires. Je faisais du covoiturage avec mon entraîneur pour me rendre au gym et j’avais la mauvaise habitude de laisser traîner mes tasses vides dans sa voiture. Les tasses s’accumulaient et ça le faisait un peu capoter!

As-tu vécu une expérience café marquante au Québec ou à l’étranger?

Lors d’une compétition en Équateur, il y avait un petit bar-café à l’hôtel. J’aimais descendre prendre mon café et jaser avec le barista. C’est un rituel que je reproduisais tous les jours de combat. Peu importe où j’étais dans le monde, j’essayais de trouver un petit café calme. J’y allais seule, ça faisait partie de ma routine.

Pour tout savoir sur le café, abonne-toi à l'infolettre

Aucun commentaire

Partager un commentaire

X