Lait Henrietta | Un lait pour baristas | Barista Microtorréfacteur

Le lait Henrietta est sûrement connu de la plupart des coffeelovers qui fréquentent les différents cafés à travers la province. Amateurs de boissons caféinées préparées avec du lait de vache, si vous n’avez toujours pas savouré un latte ou un cappuccino fait avec le lait Henrietta, vous passez à côté de quelque chose : un goût riche, une micromousse onctueuse, un plaisir coupable! 

Henrietta connaît un succès grandissant depuis sa sortie à l’automne 2018. Il est mis de l’avant dans de nombreux cafés au Québec et on vous explique ici pourquoi.

Pourquoi le lait Henrietta est-il différent des autres laits québécois?

La teneur en matière grasse

Ce lait, qui contient 3,8% de matières grasses, est le plus gras sur le marché. Qui dit plus de gras, dit aussi plus facile à faire mousser. Idéal pour réaliser du latte art, le lait Henrietta a d’abord et avant tout été pensé et conçu pour les baristas. Le gras du lait lui donne un petit goût sucré lorsqu’il est moussé, ce qui balance bien l’acidité de l’espresso.

L’alimentation des vaches

Les vaches qui produisent le lait Henrietta ont la chance d’être au nord de la province et de pouvoir manger du gazon de qualité supérieure. Comme là-bas les nuits sont plus fraîches et les journées sont chaudes, le fourrage destiné à l’alimentation des vaches est plus nutritif et leur offre une meilleure digestion, ce qui a un impact positif sur leur lait. Félix, directeur du développement des affaires à Nantel McDiarmid Inc affirme qu’ « on goûte le sol et l’alimentation de l’animal. [Quand les vaches passent] du gazon au foin, ça se goûte dans le lait ». Dans le cas du lait Henrietta, comme les vaches sont à l’extérieur plus longtemps, elles peuvent aussi manger du gazon plus longtemps et donc produire un meilleur lait. 

L’assemblage, pas pour Henrietta

C’est en collaboration avec la Coopérative Nutrinor que le lait Henrietta est développé. Contrairement à la grande majorité du lait que l’on retrouve sur le marché – qui est le résultat d’un assemblage de laits provenant de diverses fermes – le lait Henrietta n’est pas un assemblage, mais « un produit brut ».

Le secret de lait Henrietta

«Il y a des secrets» affirme Félix. On peut seulement dire que, pour réaliser ce lait, certains paramètres ont été changés : la température de cuisson et la façon d’homogénéiser le lait sans ajouter de protéines dans celui-ci (ce qui donne une mousse élastique). Félix tient à préciser que l’ajout de protéines dans le lait n’était pas une option parce qu’il aurait fallu « appeler cela un “breuvage laitier” ou une “boisson laitière”, plutôt qu’un lait ». Comme l’industrie du lait au Québec est très règlementée, que la norme établie en ce qui concerne le pourcentage de gras dans le lait entier doit être entre 3,7 % et 4,2 %, de jouer avec les paramètres pour arriver à la riche texture de ce lait était donc un défi pour garder l’appellation « lait ».

L’industrie laitière et le lait en épicerie

Pourquoi le lait Henrietta ne se trouve-t-il pas en épicerie?

Comme on l’a mentionné précédemment, le lait Henrietta se veut un produit brut, alors que le lait en épicerie est un lait d’assemblage produit en usines de fabrication. Il existe plusieurs normes gouvernementales pour la mise en marché à l’épicerie. Pour qu’un lait se trouve au supermarché, il doit être enrichi de vitamines (A et D), lesquelles n’ont pas vraiment d’impact sur le lait, mais doivent être ajoutées pour répondre aux normes. 

« Au Canada, il est obligatoire d’enrichir le lait de vitamine D pour pallier aux carences possibles dûes au manque d’ensoleillement en hiver, et au fait que les aliments contenant de la vitamine D sont peu consommés. »

la famille du lait

Le lait Henrietta n’a rien d’ajouté. C’est pour cette principale raison que ce lait n’est pas disponible actuellement sur les tablettes.

On ne peut se cacher que la tendance des laits végétaux est à la hausse, mais, sachant que le lait Henrietta est produit en région (à quand l’appellation nordique?) et a l’avantage d’être une initiative locale, on peut en boire la conscience tranquille. Rien de mieux que de pouvoir encourager les entreprises d’ici, de contribuer à l’épanouissement de l’économie locale, et de pouvoir savourer un bien meilleur café grâce au riche goût et la qualité du lait Henrietta.

Pour tout savoir sur le café, abonne-toi à l'infolettre

Aucun commentaire

Partager un commentaire

X