Dégustation de Kona

Vendredi dernier Enrico, Carlos et moi avons effectué une dégustation d’un café en provenance de l’île de Hawaï, le Kona.

C’est un produit très réputé et très coûteux. On fait souvent une comparaison avec le Jamaica Blue Mountain, puisque ce sont là 2 des cafés les plus dispendieux de la planète (note à moi-même: faire une dégustation de ce café de la Jamaïque). Il est très important de préciser que le prix de ces produits ne définit pas nécessairement leur qualité, bien qu’ils soient très bons. Ceci reste un facteur purement économique régi par les règles de l’offre et de la demande. Par exemple, le Kona est un café qui pousse en sol volcanique, ce qui en limite la production et qui rend sa récolte plus difficile.

Comme pour la plupart de nos dégustations, nous essayons généralement d’utiliser plusieurs méthodes d’infusion. Ceci nous permet de comparer un plus grand nombre de caractéristiques du café. Pour cet exercice nous avons opté pour 3 systèmes d’infusion, c.-à-d., la cafetière à piston, cafetière filtre et la machine espresso.

Vous retrouverez ici-bas le constat de notre dégustation.


Le grain

Ce sont là de beaux et de gros grains uniformes, qui ont été torréfiés brun moyen. Nous avons d’ailleurs croqué ceux-ci et contrairement à certains grains ils possédaient une saveur agréable en bouche qui se rapprochait de la noisette. Ceux-ci possèdent un bel arôme fruité.

Note d’Enrico: Une torréfaction plus foncée de ce produit ferait ressortir plus de caractéristiques.

 

La cafetière filtre

Le premier système d’infusion que nous avons utilisé est celui de la cafetière filtre. Le produit est excellent. Une pointe acidulée avec une belle amertume balancée.

 

La cafetière à piston

L’utilisation de ce système d’infusion donne généralement une meilleure lecture du produit, puisqu’il se rapproche grandement du principe du cupping. Le café infusé possède un arôme terreux, bien distinct et très différent de l’infusion filtre.

Les palettes de goût ressemblent grandement à ceux goûtés lors de l’infusion filtre. Par contre, le produit est très doux, ce qui est probablement dû au manque de café que nous avons mis dans la cafetière. Un ajustement de dosage (plus de café) relèvera plus de caractéristiques du café.

 

La machine espresso

Nous n’avons pas l’habitude d’infuser des origines simples au sein de notre maison de torréfaction, puisque la cuisson et la philosophie italienne d’espresso sont basées sur la conception de recettes mais nous tentons l’expérience. Cette première infusion nous permet de constater encore une fois un arôme légèrement fruité. L’espresso est plutôt acidulé et prononcé en bouche. Il reste d’ailleurs présent à l’avant du palais avec un goût terreux. Celui-ci manque de corps et sa crema n’est pas persistante, probablement dû au manque d’un autre café pour rehausser celle-ci.

Avec une pointe de sucre, le café est légèrement plus fruité en bouche.


Conclusion

Un excellent café d’origine, très bon à boire en infusion filtre. Probablement une excellente option pour un mariage avec d’autres origines de café pour concevoir une recette espresso. Il se ferait justice au sein d’une recette de café signée Café Barista…à suivre!

Pour tout savoir sur le café, abonne-toi à l'infolettre

Mots clés:
, , ,
2 Commentaires
  • Edith
    Publié à 10:34h, 07 janvier Répondre

    On écrit CE et non SE sont là.
    Merci pour les informations sur ce type de café.

    • Maude
      Publié à 11:23h, 09 janvier Répondre

      Bonjour Édith,

      Nous avons corrigé la petite erreur. Merci beaucoup pour les bons mots!

Partager un commentaire

X